Et si vous décidiez de vous aimer ? de vous estimer ? (partie 1)

Estime de soi

Estime de soi

Et si vous décidiez de vous aimer ? de vous estimer ? (partie 1)

 

S’estimer pour être plus heureux ?

Oser être soi et accueillir la belle Présence que vous êtes.

Vous soutenir dans tous vos projets, voici un appel de votre Etre pour vivre votre propre vie et non une vie par procuration

 

L’estime de soi est comme un élastique

L’estime de soi est comme un élastique plus il est puissant, plus le rebond est possible.

A l’inverse le manque d’estime de soi facilite les désordre et troubles psychologiques

 

D’où vient le manque d’estime de soi ?

L’estime de soi n’est pas proportionnel aux nombres de diplômes en poche.

Je travaille avec de nombreux cadres, ingénieurs, managers bardés de diplômes avec peu d’estime de soi. Résultats : isolement, manque d’enthousiasme, d’affirmation de soi, des difficultés pour coopérer avec les autres et prendre sa vie en main.

Le manque d’estime de soi est associé au crédit que l’on donne à nos manques :

« manque de compétences, de force, de ressources, de considération »

Nos fortes convictions toxiques dramatisent également notre image que l’on a de soi:

« ne pas être à la hauteur », « pas aimé », « pas assez bien » , etc

 

Etre acteur de sa vie

Etre acteur de sa vie

Etre obéissant, dépendant ou acteur de sa vie ?

Il y a quelques décennies, les gens étaient définis par la place qu’ils occupaient et on leur demandaient d’être obéissants et conformes.

On restait à sa place selon un parcours prédéfini avec peu de marge de manoeuvre.

Aujourd’hui, peut être souhaitez vous plus de créativité, d’autonomie dans votre travail, être acteur de votre vie ?

 

Vous estimer ou vous mépriser vous-même ?

S’estimer repose sur la valeur que l’on se donne à soi-même.

Comment vous voyez- vous ?

Comment vous jugez- vous ?

Et comment vous voyez- vous dans le regard des autres ?

 

Chemin

Chemin

L’estime de soi est devenue une valeur incontournable pour prendre sa place

Chacun est responsable de son sort, des résultats qu’il obtient qui sont déterminés par ses pensées, ses émotions et ses actions.

L’estime de soi n’est autre que le résultat de notre mode de pensées et d’actions.

 

Encore faut il faire fructifier notre capital d’estime de soi

Il n’est pas acquis à la naissance. Il faut le nourrir, sinon il s’étiole.

La faculté de s’aimer n’est pas donné au départ, surtout si vous avez connu un modèle parental avec des difficultés financières, conflictuelles, divorce, violence.

Il faut le faire fructifier, c’est un investissement rentable sur la durée …

à suivre partie 2

 

Bernard Sembeilles Coach d’éveil

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

top